Carte de voeux papier ou virtuelle, que choisir ?

Carte papier contre eCard

Cartes de vœux virtuelles et cartes de vœux papier ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, il convient juste de privilégier les critères auxquels on accorde le plus d’importance, dans le contexte du monde de l’entreprise.
Sont abordés ici 4 paramètres importants afférents aux cartes de vœux entreprise : les coûts, les modes d’envoi et de réception, la personnalisation, et la relation Client.

Les coûts :

S’agissant des cartes virtuelles, les coûts seront souvent plus avantageux que les cartes de vœux papier, même pour des envois d’une vingtaine d’exemplaires de carte personnalisée.
Les cartes de nouvel an papier impliquent, en plus des frais techniques d’impression (calage machine), des frais d’envoi postaux (enveloppes, affranchissement).
Les frais d’envoi en nombre par mail, seront, pour les plus petites quantités, compensés par l’absence de coût postal et de manutention (mise sous pli, rédaction ou impression des adresses). Et La différence de prix devient très vite importante dès que l’envoi dépasse les 50 cartes.

L’envoi – la réception

Comme spécifié plus haut, les cartes papier génèrent des coûts d’affranchissement. De surcroît, leur envoi mobilisent du personnel pour la mise sous enveloppes et l’emploi d’une machine à affranchir (ou l’apposition d’un timbre).
En revanche vous êtes sûrs que vos destinataires recevront bien vos vœux.

Ce n’est pas toujours le cas de certaines cartes virtuelles :
Les mails sont soumis au traitement des antivirus pouvant parfois qualifier l’envoi en tant que spam, et le placer dans les courriers indésirables, notamment en cas de pièce jointe. En outre peuvent se poser des problèmes de lecture, selon les formats, des applications permettant de les lire sont parfois requises (Lecteur Flash, lecteur vidéo).

Une solution permet toutefois de palier à ce problème : Certains systèmes prévoient de visualiser la carte en ligne, obligeant le destinataire à se rendre sur un site web. Enfin une jolie ecard « 2D » sera facilement incorporée dans le corps de message, et n’entravera pas l’acheminement du mail.

Une autre alternative pour les ecards : un envoi en nombre effectué via une plateforme professionnelle respectant scrupuleusement les lois internationales en matière de e-mailing. Cette solution technique et le respect des conventions permet d’éviter la qualification de spammeur.

A titre d’exemple, vous pourriez utiliser les services de Mailchimp, une plateforme très efficace, donnant la possibilité de créer et gérer ses envois simplement.

La personnalisation

Les deux types de cartes sont en général dotées d’option de personnalisation, avec la présence d’un logo et d’un message de vœux. Les possibilités varient selon les offres.

En s’affranchissant des contraintes techniques d’impression, les cartes virtuelles ont l’avantage de pouvoir exploiter des solutions de personnalisation très avancées selon les outils en ligne mis à disposition. Elles offrent ainsi une très grande liberté de création, vous disposez alors d’une ecard très personnalisée et vraiment unique.

La relation Client

Même si elle s’est déjà bien démocratisée, la carte virtuelle reste connotée Nouvelles Technologies. Son emploi peut valoriser l’image d’une entreprise, prouvant sa connaissance et sa maîtrise des solutions les plus récentes.
La carte virtuelle peut toutefois apparaître aux yeux du destinataire comme une solution de facilité. Pourtant la création de ecard peut être très évoluée quand l’outil de personnalisation le permet !

Si les deux types de cartes participent à l’entretien de la relation Clients, les entreprises qui recevront vos cartes papier seront parfois plus sensibles à l’effort fourni, en particulier quand, pour certains d’entre eux, vous ajouterez un petit mot manuscrit personnalisé, toujours particulièrement apprécié.

Enfin les plus belles cartes papier, que vos destinataires auront reçues, auront peut-être la chance de trôner pendant quelques temps sur leur bureau ou leurs murs, tandis que les cartes virtuelles ne seront vues généralement qu’une fois et disparaitrons ensuite à jamais.

Enfin, pas tout à fait :

Réseaux sociauxEn effet, l’ecard de vœux peut s’inscrire efficacement dans une stratégie de communication sur les réseaux sociaux, dès lors que vous avez des comptes ou des pages actives. Il sera très facile de partager votre carte virtuelle avec vos contacts Facebook, vos relations Linkedin ou encore vos abonnés Pinterest.

Et qui sait ? Peut-être fera t’elle le buzz sur Internet, au bénéfice de votre entreprise !

Version Mobile